Aller au contenu
Soumettre votre projet
Financement

Qui sont les Business Angels ?

15/05/2024 • 5 min de lecture
Business Angels définition

Graphique : Source : MBA MCI

 

La règle numéro un pour un entrepreneur est que “si vous n’avez pas besoin d’investisseur, ne prenez pas d’investisseur (les investisseurs peuvent avoir des visions différentes, vous devrez prendre plus de risque, vous devrez renoncer au contrôle total de la gestion, votre culture peut changer, etc.). 

Si vous êtes certain d’avoir besoin d’investissement dilutif – i.e. de céder des parts de votre société contre de l’argent – alors certains des conseils ci-dessous peuvent être bienvenus pour vous aider à comprendre ce qu’est un Business Angel. 

Un Business Angel, c’est quoi ? 

Les Business Angels (souvent appelés avec leur acronyme “BA”) sont des particuliers qui investissent leur propre argent dans des startups ou de jeunes entreprises prometteuses. 

En plus de fournir un financement initial, ils offrent souvent leur expertise, leurs conseils et leurs contacts pour aider les startups à croître et à réussir. 

Ces investisseurs peuvent être des entrepreneurs à succès, des chefs d’entreprise en activité ou des professionnels hautement qualifiés dans divers domaines. Ils investissent généralement dans des secteurs où ils ont une expertise ou un intérêt particulier, ce qui leur permet de fournir un soutien précieux aux entrepreneurs. 

Les Business Angels interviennent généralement au stade précoce de développement d’une entreprise, appelé souvent « phase d’amorçage » ou « phase de démarrage ». Leur investissement peut prendre différentes formes, allant d’une contribution financière directe à des conseils stratégiques et à des introductions dans leur réseau professionnel. 

La maturité du financement par les Business Angels varie d’un pays à l’autre. Dans les pays tels que l’Angleterre et les États-Unis, ce mode de financement est bien plus avancé qu’en France 

Parmi les Business Angels français les plus connu(e)s on peut citer Xavier Niel, Pauline Boucon Duval ,Jacques-Antoine Granjon, Chantal Baudron, Fabrice Grinda, Vanessa Daurian Proust, Pierre Kosciusco-Morizet ou encore Emmanuelle Brizay. 

 

Combien les Business Angels investissent ? 

 

En général, la fourchette de prise de participation au capital dans une société pour un Business Angels individuel se situe entre 5 000 EUR et 250 000 EUR (Super Business Angels). 

En France, en moyenne, le montant moyen de l’investissement d’un BA en individuel est de 10 000 euros. 

Dans le cas d’un investissement collectif, le montant peut aller jusqu’à 1M EUR (on parle de pool de BA et un véhicule financier spécial peut être créé). 

Suivent ensuite les fonds d’investissement. 

Qu’attendent les Business Angels en échange de leur investissement ? 

 

En échange de leur soutien financier et de leur expertise, les Business Angels acquièrent des actions ou de parts sociales de votre société. Cette implication financière aligne leurs intérêts sur ceux des fondateurs de l’entreprise, les incitant ainsi à aider l’entreprise à réussir. 

Le rôle des Business Angels : les BA jouent un rôle crucial dans l’écosystème entrepreneurial en fournissant un financement, des conseils et un réseau précieux aux startups en phase de démarrage, les aidant ainsi à franchir les premières étapes critiques de leur croissance. 

 

Les différents types de Business Angels

 

Les BA peuvent être classés en différents types en fonction de divers critères tels que leur motivation d’investissement, leur domaine d’expertise, leur niveau d’implication, et ainsi de suite.  

Les investisseurs individuels : ce sont des particuliers qui investissent leur propre argent dans des startups. Ils peuvent avoir une variété de motivations, allant de la recherche de rendements financiers élevés à l’intérêt pour le soutien à l’innovation et à l’entrepreneuriat. 

Les anciens entrepreneurs : ce sont souvent des entrepreneurs à succès qui ont vendu ou développé leurs propres entreprises. Ils possèdent une expertise pratique dans la création et la croissance d’entreprises, ce qui en fait d’excellents mentors pour les fondateurs de startups. Ils partageront les succès et les erreurs vécus dans leur expérience entrepreneuriale. 

Les professionnels de l’industrie : ce sont des experts dans des domaines spécifiques tels que la technologie, la finance, la santé, etc. Leur expertise sectorielle peut être très précieuse pour les startups opérant dans ces domaines. 

Les réseaux de Business Angels : il s’agit de groupes d’investisseurs individuels qui se réunissent pour investir collectivement dans des startups. Ces réseaux offrent souvent aux entrepreneurs un accès à un pool plus large de capitaux et de ressources. 

Par exemple : 

  • Paris Business Angels 
  • Euroquity une plateforme lancée par la BPI (Banque publique d’investissement) qui met en relation les sociétés, les investisseurs et les partenaires business.   
  • Femmes Business Angels est un réseau qui encourage les femmes à se lancer dans l’investissement 
  • Angels Santé : investit dans des start-up en lien avec le domaine de la santé.   
  • France Angels : fédère des réseaux de Business Angels et des investisseurs individuels. 

Vous pouvez également contacter des réseaux de Business Angels thématiques, par exemple des Women Business Angels, Leia Capital. 

Les Business Angels stratégiques : certains investisseurs apportent non seulement du capital, mais aussi des ressources stratégiques telles que des contacts commerciaux, des partenariats potentiels ou des conseils spécifiques liés à leur domaine d’expertise. Ces investisseurs sont évidemment à privilégier pour votre business.

Les Business Angels sociaux ou à impact : ces investisseurs sont motivés par l’impact social ou environnemental de leurs investissements. Ils cherchent à soutenir des entreprises qui ont un objectif social ou écologique, en plus de chercher un retour sur investissement financier. 

Par exemple : 

  • Impact Business Angels, premier réseau de Business Angels exclusivement dédié au soutien de l’entrepreneuriat à impact en France.
  • Quelques Business Angels identifiés comme investisseurs dans des startups à impact : Marc Simoncini, Charles-César d’Amat, Céliane de la Salle, Rodolphe Dardalhon et Gabriel Maurisson. 

Pour avoir toutes les informations, n’hésitez pas à vous rendre sur le site carenews.

Les Business Angels régionaux : certains investisseurs préfèrent se concentrer sur les entreprises de leur région ou de leur ville, ce qui leur permet d’être plus proches des entreprises dans lesquelles ils investissent et de jouer un rôle actif dans leur développement local. 

Par exemple, pour la région Grand Est, il y a au moins 5 réseaux de Business Angels : 

  • Alsace Business Angels
  • Business Angels Marne Ardennes 
  • Champagne-Ardenne Angels http://www.champagne-ardenne-angels.fr 
  • Yeast – Réseau de Business Angels du Grand Est 
  • Lorraine Business Angels

Vous pouvez trouver des clubs de Business Angels dans votre région en allant par exemple sur France Angels – Fédération Nationale des Business Angels.

 

Motivations et compétences des Business Angels

 

Ces différents types de BA peuvent se chevaucher, et un investisseur individuel peut appartenir à plusieurs catégories en fonction de ses intérêts et de son expérience. 

Chaque BA a des motivations et des compétences uniques à apporter aux startups qu’ils soutiennent : un BA va investir et souhaitera recevoir un retour sur investissement sous forme de dividendes ou sera intéressé par le fait que votre business fasse un “exit” (vente à un grand groupe, vente à un concurrent, etc.) avec un multiplicateur important. 

Le délai d’accompagnement des BA varie en fonction de leurs objectifs, mais vous pouvez prendre comme référence une durée de 5 ans. Cela veut dire qu’à partir du moment où vous avez effectué une levée de fonds, vous avez 5 ans pour générer des dividendes ou faire un exit. 

Les “bons” et les “mauvais” Business Angels 

Définir les bons et les mauvais BA est toujours un exercice difficile. Si l’on souhaite quand même donner une définition, nous dirons qu’un bon Business Angel est une personne qui comprend qu’investir dans une startup comporte beaucoup de risques (25% des entreprises échouent les deux premières années et 49.5% dans les 5 premières années selon l’INSEE, pour les startups, entre 80% et 90% des projets d’innovation – ceux en phase de développement et ceux déjà commercialisés – aboutissent à des échecs) et qui n’a pas besoin de cet argent pour vivre. Vous ne voulez pas que l’investisseur vous appelle tous les soirs en remettant en question votre stratégie car vous ne générez pas assez vite de revenus à son goût. 

Un mauvais Business Angel est une personne qui ne comprend pas l’industrie dans laquelle vous êtes, qui a besoin de l’argent de son investissement, qui va vous faire perdre du temps, qui va investir dans votre société pour “s’occuper” ou pour “passer du temps”. Un mauvais BA peut être également quelqu’un qui a mauvaise réputation et qui va faire fuir d’autres investisseurs. Visez les profils les plus haut possible et prenez toujours comme référence l’adage : dis-moi qui a investi dans ta société et je te dirai si j’y investis”. 

Sélectionnez soigneusement vos investisseurs, car ils seront présents en tant qu’actionnaires (et dans votre table de capitalisation) pendant toute la durée de vie de votre entreprise ou presque. 

Découvrez d'autres actualités

Parcours
Stellar Athlete : l’outil de massage thérapeutique des sportifs – Rencontre avec Jason Sambourg, fondateur de Stellar Athlete
30/04/2024
3 min de lecture
Méthodologie
4 Principes pour votre stratégie Go-to-Market
18/03/2024
3 min de lecture
Méthodologie
Comment réussir son pitch deck ?
01/03/2024
5 min de lecture

Inscrivez-vous
à notre newsletter.

Tenez-vous informé des actualités de l’incubateur
et des startups incubées.