Aller au contenu
Soumettre votre projet
Financement

Pourquoi existe-il tant de dispositifs de financement pour les startups innovantes ?

29/11/2023 • min de lecture

Quel dispositif de financement pour quelle maturité de projet ?

Il existe de nombreux dispositifs de financement des startups innovantes pour plusieurs raisons. Tout d’abord, les startups innovantes sont souvent considérées comme des entreprises à haut potentiel de croissance, mais elles ont souvent du mal à obtenir du financement auprès des banques et des investisseurs traditionnels, car elles sont considérées comme risquées et incertaines. Les dispositifs de financement des startups ont pour but de fournir un financement spécialement conçu pour répondre aux besoins des startups, afin de leur permettre de se développer et de réaliser leur potentiel.

De nombreux gouvernements et organisations sont intéressés par le développement de l’innovation et de l’entrepreneuriat, et mettent en place des dispositifs de financement pour soutenir les startups innovantes dans leur croissance et leur développement. Cela peut avoir des retombées positives sur l’économie et sur l’emploi dans la région où se trouve la startup.

Il existe également de nombreuses organisations et fonds spécialisés dans le financement des startups, qui sont motivés par le potentiel de retour sur investissement à long terme que peuvent représenter ces entreprises.

En résumé, il existe de nombreux dispositifs de financement des startups innovantes pour répondre aux besoins spécifiques de ces entreprises, soutenir le développement de l’innovation et de l’entrepreneuriat, et offrir des opportunités de retour sur investissement à long terme.

 

Les différentes étapes de maturité d’une startup 

 

Phase de création : Concentration sur la création de son produit ou service et sur la recherche de clients. On va parler de développement du MVP (Minimum Viable Product). Elle se concentre également sur la création de son équipe de démarrage et sur l’établissement de ses opérations de base.

Phase de lancement : Lancement de l’activité avec l’acquisition de clients et à génération des premiers revenus. Elle se concentre sur l’expansion de son équipe avec des recrutements. Dans cette phase, elle va valider son marché avec des bêta-testeurs. On va parler de POC (Proof of Concept).

Phase de croissance : La startup a commercialisé le produit ou le service et suscite l’intérêt et des perspectives de développement. À ce stade, elle génère déjà du chiffre d’affaires et elle a à cœur de s’étendre sur le marché à l’échelle nationale voire internationale.

Phase de développement : durant cette phase, la startup est bien établie sur le marché et a pour vocation de déployer l’entreprise à l’internationale. Cela peut se traduire par racheter des concurrents ou recruter des talents.

Phase de maturité : La startup est bien établie sur les marchés nationaux et internationaux et génère des revenus constants. Elle se concentre sur la rentabilité et sur la consolidation de son activité.

 

La différence entre le financement dilutif et non dilutif

 

Le financement dilutif est un type de financement qui dilue le pourcentage de participation des actionnaires existants dans l’entreprise. Cela se produit lorsqu’une entreprise émet de nouvelles actions et que les actionnaires existants voient leur pourcentage de participation dans l’entreprise diminuer. Par exemple, si une entreprise a 100 actions en circulation et que vous en possédez 10, vous avez 10% de participation dans l’entreprise. Si l’entreprise émet 50 nouvelles actions et que vous en achetez 10, votre participation dans l’entreprise passe à 13,3% (20 / (100+50)).

 

Le financement non dilutif, en revanche, est un type de financement qui ne dilue pas la participation des actionnaires existants. Cela peut se produire lorsqu’une entreprise obtient un prêt ou lorsqu’elle utilise des instruments de financement alternatifs, tels que les bons de souscription ou les obligations convertibles. Dans ces cas, les actionnaires existants ne voient pas leur pourcentage de participation dans l’entreprise diminuer.

Les startups ont souvent besoin de financement pour se développer et se développer, et elles ont le choix entre différents types de financement. Le financement dilutif et non dilutif sont deux options qui ont des avantages et des inconvénients et qui conviennent à différentes situations. Les startups doivent peser leurs options de financement et choisir celle qui leur convient le mieux en fonction de leurs besoins et de leur situation financière.

 

Les différents types de financement d’une startup

 

  • Financement personnel : cette option est souvent utilisée au début de la vie de l’entreprise, lorsque la startup est en phase de démarrage et a besoin de petites sommes d’argent pour couvrir les coûts de démarrage. Autre cas, le prêt d’honneur est un prêt personnel accordé non pas à une entreprise, mais à l’entrepreneur lui-même ; son taux est de 0 % ; il ne nécessite aucune garantie. L’entrepreneur s’engage toutefois sur l’honneur à rembourser son prêt et apporter à l’entreprise.
  • Subventions : certaines startups peuvent être éligibles à des subventions offertes par des gouvernements ou des organisations à but non lucratif. Les subventions peuvent être utilisées pour couvrir les coûts de démarrage ou pour financer des projets spécifiques. Pour être éligibles, les startups doivent souvent remplir certaines conditions, comme être basées dans une certaine région ou se concentrer sur un secteur d’activité spécifique.

Il est important de noter que les subventions ne sont pas toujours faciles à obtenir et que les critères d’éligibilité peuvent varier considérablement. Les startups doivent souvent soumettre une demande détaillée et attendre un certain temps avant d’apprendre si leur demande a été acceptée ou non.

 

  • Business angels : Ils peuvent être sollicités à n’importe quel stade de la vie de l’entreprise, mais ils sont souvent plus enclins à investir dans des startups qui ont déjà une base de clients et ont démontré un certain degré de réussite.
  • Financement par crowdfunding : le crowdfunding peut être utilisé à n’importe quel stade de la vie de l’entreprise, mais il est souvent utilisé pour financer des projets spécifiques ou pour lancer de nouveaux produits.
  • Financement par prêt bancaire : les prêts bancaires sont souvent disponibles pour les startups qui ont déjà une certaine histoire et qui ont besoin de fonds à long terme pour financer leur croissance.
  • Financement par avance remboursable : Prêt à taux 0 consenti à une entreprise pour financer certaines dépenses de l’entreprise (généralement liées au développement, à la recherche, à l’innovation) et octroyé sans exigence de garanties.
    Il s’agit toujours d’un crédit extra-bancaire accordé soit par une collectivité soit par l’État dans le cadre d’un dispositif financier local et spécifique.
  • Dispositifs Fiscaux : En France, les dispositifs fiscaux tels que le Crédit d’Impôt Recherche (CIR) et le Crédit d’Impôt Innovation (CII) sont des mesures destinées à encourager la recherche et le développement (R&D) ainsi que l’innovation au sein des entreprises, y compris les startups.
  • Financement par fonds d’amorçage : Ce sont des fonds apportés par des investisseurs afin de financer les dépenses préalables à la création d’une entreprise. Ils permettent ainsi de payer les frais de recherche et de développement, les études de faisabilité et de marchés, ou encore les frais d’expertise financière ou juridique.
  • Financement par les venture capitalists : Les VC’s sont souvent intéressés par les startups qui ont déjà une base de clients et ont démontré une croissance rapide. Ils peuvent être sollicités à n’importe quel stade de la vie de l’entreprise, mais ils sont souvent plus enclins à investir dans des startups qui ont déjà atteint un certain stade de développement.
  • Initial Public Offering (IPO) : l’IPO est généralement réservée aux startups qui ont atteint une taille considérable et qui sont prêtes à être cotées en bourse. Cette option peut être utilisée une fois que l’entreprise a atteint une certaine maturité et qu’elle a besoin de fonds importants pour se développer à grande échelle.

 

Les types de financement qui conviennent le mieux aux différentes étapes de développement d’une startup

 

Phase de création : dans un premier temps, les startups peuvent avoir besoin de financement de la part de leur propre épargne, de prêts bancaires, de prêts d’honneurs ou de business angels. Elles peuvent également être admissibles à des subventions ou à des incubateurs qui leur offrent un soutien financier et du mentorat.

Phase de lancement : dans ce deuxième cycle, les startups peuvent avoir besoin de financement de la part de fonds d’amorçage ou de business Angels pour soutenir leur croissance rapide. Elles peuvent également être admissibles à des subventions ou des prêts bancaires.

Phase de croissance : durant cette phase, les startups peuvent avoir besoin de financement de la part de fonds de capital-développement ou d’investisseurs institutionnels pour soutenir leur croissance à long terme. Elles peuvent également être admissibles à des prêts d’entreprise ou à des lignes de crédit pour financer leur expansion.

Phase de développement : ensuite, les startups peuvent avoir besoin de financement de la part de fonds de capital-développement ou d’investisseurs institutionnels pour financer leur croissance à long terme et leur innovation. Elles peuvent également être admissibles à des prêts d’entreprise ou à des lignes de crédit pour financer leur expansion.

Phase de maturité : enfin, les startups peuvent avoir besoin de financement de la part de fonds de capital-développement ou d’investisseurs institutionnels pour financer leur transformation ou leur restructuration. Elles peuvent également être admissibles à des prêts d’entreprise ou à des lignes de crédit pour financer leur expansion.

Un incubateur en soutien ?

Il peut être avantageux pour une startup de se faire accompagner par un incubateur lorsqu’elle cherche à trouver les bons financements au bon moment. En effet, les incubateurs sont souvent en contact avec différents investisseurs et peuvent aider la startup à trouver les financements qui conviennent le mieux à son stade de développement. Ils peuvent également offrir du mentorat et des conseils pour aider la startup à se préparer aux différentes étapes de financement et à atteindre ses objectifs de croissance. De plus, les incubateurs peuvent souvent offrir des services de soutien tels que des espaces de travail partagés, des services juridiques et comptables, et des événements de réseautage, ce qui peut être très utile pour une startup en démarrage. En résumé, être accompagné par un incubateur peut être un moyen efficace pour une startup de trouver les bons financements au bon moment et de bénéficier de l’expertise et du soutien nécessaires pour réussir.

Découvrez d'autres actualités

Méthodologie
Entreprendre dans l’innovation : l’erreur à ne pas commettre
17/01/2024
5 min de lecture
Méthodologie
Comment planter son projet de startup innovante ?
22/12/2023
2 min de lecture
Méthodologie
Entrepreneur ! Pourquoi le storytelling est-il important pour développer votre business ?
21/11/2023
4 min de lecture

Inscrivez-vous
à notre newsletter.

Tenez-vous informé des actualités de l’incubateur
et des startups incubées.